Notre vision du leadership

Notre vision du dirigeant de demain : responsable, innovant et ouvert sur le monde

Dans un monde en perpétuel changement où l’incertitude est devenue reine, les ressources de plus en plus rares, le dirigeant d’aujourd’hui et de demain devra être responsable, innovant et ouvert sur le monde.


Pour établir le portrait-robot d’un tel leader, il me semble évident de filer la métaphore du bâtiment car depuis la nuit des temps, ce secteur associe le temps long et le temps court.

En premier lieu, le dirigeant responsable et innovant doit être un urbaniste. Il doit appréhender les méga tendances environnementales et les modèles disruptifs. Il doit ainsi anticiper et influencer les réactions des principales parties prenantes internes et externes afin de définir un état futur pertinent. Cette capacité à projeter son entreprise sur le moyen et le long terme ne peut se faire qu’à la condition que ce dernier ait une profonde conscience de ses forces et de ses faiblesses et puisse (tenter de) façonner pro activement l’environnement dans lequel il évolue.

Le dirigeant responsable, innovant et ouvert sur le monde doit être ensuite un architecte. En effet, il doit disposer d’une vision hélicoptère c’est-à-dire savoir passer aisément des détails à une vue d’ensemble. Cela implique qu’il comprenne les schémas de pensée, les outils et codes des différentes fonctions de l’entreprise. La stratégie qu’il dessine doit avoir pour objectif la création de valeur pour l’entreprise, ses actionnaires, ses collaborateurs mais aussi pour la société dans son ensemble. En effet, seules les constructions « durables » ont un impact environnemental positif.

Ce dirigeant du 21ème siècle doit également revêtir les habits du maitre maître d’œuvre. La majorité des stratégies échoue car elles ne sont pas mises en œuvre ou parce que les ressources ne sont pas réellement allouées aux initiatives clés.

Le dirigeant, maître d’œuvre doit donc définir les problèmes sur lesquels l’organisation doit focaliser son énergie et ses moyens.

Il doit instiller une culture de l’innovation, de la transversalité et de la prise d’initiative. Pour ce faire, il doit savoir concevoir des modèles organisationnels qui permettent à la structure, à la stratégie, au business model, aux compétences et au système d’évaluation d’être alignés puis intégrés. Il  mobilise les équipes, organise et impulse le développement des talents.

Il doit jouer ces trois rôles avec intégrité, humilité et ouverture. A tout moment, il doit avoir conscience qu’il incarne l’entreprise et que ses comportements, ses attitudes vont être scrutés, commentés partout sur la planète. Il doit être une source d’inspiration tant de manière directe qu’indirecte, et ce de plus en plus dans un monde 3.0.

Gérer les différents horizons temporels, naviguer dans un monde ambigu et instable, être un acteur responsable, repenser les approches à l’ère du digital ... voilà les défis de notre dirigeant bâtisseur !

 

William Hurst, Directeur Audencia Executive EducationExecutive MBA & MBA Audencia Business School